+81-(0)43-379-0245

Conseils sur la vie au Japon

Vivre dans un pays étranger – et en particulier au Japon – est un challenge passionnant. Cela peut aussi parfois s’avérer difficile. Chez Motivist Japan, nous sommes là pour vous aider à chaque étape, de la constitution de votre dossier de demande de visa à la vie de tous les jours. Une fois au Japon, vous trouverez aussi beaucoup d’aide auprès d’autres étudiants, et parfois du staff de votre école. Au Japon, vous ne serez donc pas seuls. Et il est fort à parier que vous construirez rapidement un réseau d’amis eux aussi prêts à vous aider.

 

INDEX:

Assurance santé
Assurance
Sécurité
Transports
Télécommunication (téléphone, internet, poste)
Loisirs
Devise
Argent : shopping, économiser
Moyens de paiement
Ouvrir un compte en banque
Coût de la vie au Japon
Travailler au Japon
Prendre soin de votre logement

  • Equipements
  • Recyclage
  • Nettoyage

Quitter votre appartement
Permis de conduire
Avoir un téléphone portable
Autres questions

  • Essayez de vous faire des amis japonais
  • Ne vous isolez pas
  • Quitter temporairement le Japon
  • Prolonger votre séjour
  • Faire venir des proches

 

Assurance-santé :

Si vous restez au Japon plus de 3 mois, vous devez souscrire à l’assurance-santé – National Health Insurance – auprès des autorités locales (municipalité, préfecture …). Pour cela, il suffit de présenter votre carte de résidence et votre passeport, et de remplir le formulaire qui vous sera présenté.healthinsurance

Les dépenses médicales peuvent être onéreuses. C’est la raison pour laquelle la souscription à l’assurance-santé est obligatoire. Cela couvrira 70% de vos frais de santé, pour un règlement mensuel d’environ 2.000 Yens (16 Euros) – il est possible qu’il vous soit demandé de règler ce montant en une fois, pour une année. Notez bien que cela ne couvrira pas tous vos frais de santé. Pour une plus grande tranquilité d’esprit, vous pouvez éventuellement souscrire en plus à une mutuelle. En général les étudiants étrangers ne souscrivent toutefois qu’à la « National Health Insurance ».

Si vous vivez avec des personnes à charge, ces dernières pourront également bénéficier de votre assurance « NHI » au Japon. Il faut simplement que vous les mentionniez au moment de votre souscription.

 

Assurance :

Pour être couvert en cas de dommage ou de blessures infligés à autrui (responsabilité civile), vous pouvez aussi souscrire à une assurance privée.

A prendre en considération aussi : comme pour tout voyage de longue durée à l’étranger, prévoir une assurance rapatriement. Pour ça, commencez par vous adresser à votre assureur ou celle de vos parents. Puis comparez avec les offres des spécialistes telles que Chapka, Europ Assistance, April International, Mondial, ACS, Assur Travel … Si vous avez une carte de crédit, vérifiez enfin ce que proposent Visa, Master Card, American Express ou autre.

 

Sécurité :

Cela devrait être le moindre de vos soucis car le Japon est un des pays les plus sûrs au monde. Vous n’avez pas besoin de prendre de précautions particulières autres que le bon sens commun.

Vous pouvez trouver des “Koban” (stations de police) près de toutes les gares, notamment. La grande majorité des rues sont sûres, même au milieu de la nuit.

Si besoin est, contactez une mission diplomatique de votre pays.

 

Transports :

Le système de transports publics au Japon est excellent. Les transports, quels qu’ils soient, sont très fiables et ponctuels.

transportation-japanDans les grandes villes, vous découvrirez un réseaux de transports ferrés (trains, métro …) très dense et donc très pratique.

Les bus sont aussi un bon moyen de se déplacer. Et où que vous soyez, vous pouvez toujours trouver un taxi.

Les japonais utilisent beaucoup les vélos. Pour de petites distances, c’est de loin le système de transport le plus utilisé, et le plus pratique. Beaucoup de japonais se rendent au travail en bicyclette.

Pour voyager dans le Japon, vous choisirez probablement le train – pensez éventuellement à prendre un passe («Japan Rail Pass») si vous comptez vous déplacer beaucoup dans l’archipel (NB: seulement pour ceux qui viennent pour une durée de moins de 3 mois). Le Shinkansen (l’équivalent du TGV français) est aussi rapide qu’il est confortable. Il vous emmènera dans toutes les grands villes japonaises. Rendez-vous à votre gare pour demander de plus amples informations.

Pour les distances assez grandes, les vols intérieurs sont assez communs. Une alternative au Shinkansen, selon votre préférence – et c’est parfois moins cher.

 

Télécommunication (téléphone, internet, poste) :

Une des premières choses que vous devrez faire lorsque vous arriverez au Japon sera d’acquérir un « keitai » (téléphone portable). Pour de courts séjours, nous vous recommandons de prendre un téléphone prépayé (voir ci-dessous « Avoir un téléphone portable »).

Là où vous logerez (que ce soit chez l’habitant, dans une résidence d’étudiant, un appartment …), il est très probable que vous bénéficierez du Wifi gratuit.

La poste japonaise est très efficace. Les bureaux de poste sont ouverts en général de 9h à 17h, du lundi au vendredi. On vous y propose des services très rapides et professionnels, comme c’est généralement le cas au Japon. La distribution du courrier se fait 7 jours sur 7 et comprend souvent deux tournées quotidiennes.

 

Loisirs :

Pour plus d’informations sur les loisirs, veuillez cliquer ici.

 

Devises :

La devise japonaise est le Yen (¥). Taux de change mis à jour en Mai 2017:

1 EUR 123¥
1 USD 111¥
1 CAD 82¥
1 GBP 144¥
1 AUD 83¥
1 CNY 16¥
1 VND 0,0049¥

 

Argent : shopping, économiser :

C’est un cliché d’affirmer que la vie est chère au Japon ! Il faut en réalité connaitre quelques « trucs » et savoir où faire son shopping. Petit à petit, vous trouverez les endroits où faire votre marché, vous saurez précisément où acheter quoi, au meilleur prix. Demandez conseil autour de vous, à l’école, aux autres étudiants etc …

Vous apprécierez probablement les « 100 Yen shops » (Daiso, Cando …) disséminés à travers l’archipel et sans doute non loin de chez vous. Vous pourrez y trouver à peu près tout, au prix dérisoire de moins d’un Euro ! Si vous avez un budget limité, attendez vous à y passer beaucoup de temps (et y dépenser finalement beaucoup d’argent) !

Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

Moyens de paiements :

Les japonais payent beaucoup par cash. La plupart des banques vous proposent un service d’échange des devises mais c’est assez coûteux. Aussi, même si le Japon est un pays très sûr, il est préférable de ne pas garder sur soi trop d’argent liquide. Comme en plus votre carte bancaire étrangère ne fonctionnera que dans une minorité de distributeurs, il est recommandé d’ouvrir un compte en banque et de bénéficier ainsi d’une carte bancaire japonaise. Avec cette carte, vous pourrez facilement retirer de l’argent dans un « ATM » (DAB).

 
Ouvrir un compte en banque :

Il est conseillé d’ouvrir un compte bancaire au Japon, surtout si vous comptez y résider plus de 3 mois. Cela s’avérera pratique pour retirer de l’argent. Et les frais récurrents (téléphone, électricité, eau …) seront directement prélevés, vous évitant les tracas de paiements en retard. Si vous avez obtenu une bourse ou si vous travaillez à temps partiel, vos émoluments seront déposés directement sur votre compte bancaire.

Pour ouvrir un compte bancaire, vous n’avez besoin que de votre carte de résidence.

Pour plus de renseignements, cliquez ici.

Vous devrez écrire peut-être votre nom en Kanji ou katakana. Entrainez-vous avant de vous rendre à la banque, ou bien demandez de l’aide à un professeur ou un ami ! Vous devrez aussi peut-être utiliser votre Hanko (sceau personnalisé). Vous pourrez faire faire votre hanko dans une boutique spécialisée, ou par une machine dans certains centres commerciaux.

 

Coût de la vie au Japon :

 

costs

 

Produits Qtés and Unités Prix (en ¥)
Eau (bouteille plastique) 1,5 litre 100
Repas (restau. « normal ») 1 personne 750
Oeufs 12 pièces 200
Lait 1 litre 170
Beurre 200 grammes 250
Laitue 1 pièce 175
McDonald’s 1 set 600
Coca-Cola 0,33 litre 90
Coca-Cola (distributeur) 0,33 liter 150
Capuccino (dans un café) 1 tasse 350
Spaghetti 250 grammes 200
Papier toilette (pack de 12) 1 pack 200
Essence 1 litre 150
Abonnement Smartphone 1 mois 4.000
Abonnement Internet 1 mois 3.500
Ticket de métro (local) 1 trajet 200
Loyer (centre-ville) studio 1 mois 85.000
Loyer (hors centre) studio 1 mois 50.000
Fitness club (piscine …) 1 mois 8.000

 

 

cost-of-living-in-japan

 

Travailler au Japon :

Pour des informations sur le travail au Japon, veuillez cliquer ici.

 

Prendre soin de votre logement :

Installations :

Comme partout ailleurs, il est important de suivre les règles en vigueur. Cela s’applique où que vous vous trouviez au Japon – à commencer par votre logement. Par exemple, soyez vigilant(e) de ne pas faire de bruit à des heures indues (en général 22h au Japon). Ainsi, vous éviterez de faire des machines à laver le linge ou de passer l’aspirateur le soir ! Avec juste une dose de bon sens et de civisme, nul doute que vous ne recontrerez pas de problèmes.  Si jamais vous avez des problèmes, contactez-nous ou bien adressez-vous à votre école.

 

Recyclage :

Au Japon, on dispose des détritus dans différentes poubelles, elles-même collectées à différents jours de la semaine, une ou deux fois par semaine. On séparera bien les « combustibles » : détritus alimentaires, sanitaires etc …, des papiers et cartons, et des boites de conserves, du verre … La municipalité fournit les sacs poubelles (ou ceux-ci sont payants, à acheter dans les supermarchés). Les produits toxiques ou dangereux doivent être placés dans des sacs transparents afin qu’ils soient bien identifiés et que les éboueurs ne se blessent pas. Pour la levée des objets des « encombrants », adressez-vous à votre municipalité : il vous sera demandé une petite rétribution.

 

Nettoyage :

Il est du devoir de chacun de maintenir les installations et parties communes propres. Au travail aussi d’ailleurs, il est coutume pour les employés de procéder à un peu de « ménage » avant le début de la journée ! Et de la même façon, les écoliers japonais apprennent déjà ces principes en nettoyant eux-même les toilettes de l’école.

 

Vélo :bicycle-japan

Au Japon, il est souvent indispensable d’avoir un vélo; c’est le meilleur moyen de se déplacer. Lorsque vous achetez un vélo, celui-ci est enregistré à votre nom. Si vous l’achetez d’occasion, assurez-vous de bien recevoir un certificat de transfert, à présenter au bureau de police.

 

Ne garez pas votre vélo n’importe où – vous pourriez recevoir une amende ou même vous le faire confisquer – il faudra alors se rendre à la fourrière pour le récupérer moyennant règlement d’une amende. Il y a des parkings pour les vélos à proximité de chaque gare, chaque centre commercial … Ces parkings sont souvent gratuits les 2 premières heures, avant de coûter 100 yens par heure.

 

Quitter votre logement :

Si vous souhaitez quitter votre logement avant le terme du bail, vous devez prévenir le propriétaire au moins un mois à l’avance. Assurez-vous de bien mettre fin aux divers contrats souscrits (eau, gaz, électricité …) : contactez chaque compagnie quelques jours avant votre départ.
Avant que vous ne remettiez les clés au propriétaire, celui-ci vérifiera l’état de l’appartement. S’il n’y a aucun problème, si vous laissez le logement en bon état et bien nettoyé, votre caution vous sera alors retournée.
Si vous déménagez ailleurs au Japon, avisez aussi votre bureau de poste afin de faire suivre le courrier qui arrive en votre absence. Bien sûr, il faudra aussi aviser les autorités japonaise (municipalité ou préfecture).

 

Permis de conduire :japanese-driver-license

Examen non requis :

Vous n’avez pas besoin de passer les examens (ni code ni conduite) si vous possédez un permis de conduire et si vous pouvez prouver que vous avez bien été résident(e) d’un des pays suivants pendant au moins 3 mois suivant délivrance de votre permis de conduire :

Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Islande, Italie, Luxembourg, Monaco, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Slovénie, Suède, Suisse, Australie, Nouvelle-Zélande, Canada, Corée du Sud, Taïwan.

Vous devez fournir certains documents. Une fois ceux-ci approuvés, vous devrez simplement passer un test de vision.

Conditions requises :

Posséder un permis de conduire d’un des pays cités ci-dessus.

Avoir vécu dans ce pays au moins 3 mois après délivrance du permis.

Avoir au moins 18 ans.

Avoir un visa valide au Japon.

Avoir bien été enregistré comme résident étranger au Japon auprès des autorités locales.

Une fois les documents approuvés et le test de vision passé, vous recevrez votre permis de conduire japonais.

Examens requis (Code et Conduite) :

Les examens du code et de la conduite sont requis pour les ressortissants de pays autres que ceux mentionnés ci-dessus.

Vous devez également fournir certains documents. Une fois ceux-ci approuvés, vous devrez passer un test de vision. Enfin, vous devrez passer un examen écrit (le « code ») et un test pratique de conduite.

Conditions requises :

Posséder un permis de conduire étranger valide.

Avoir vécu dans ce pays au moins 3 mois après délivrance du permis.

Avoir au moins 18 ans

Avoir un visa valide au Japon.

Avoir bien été enregistré comme résident étranger au Japon auprès de votre municipalité locale.

Après avoir réussi les examens, votre permis de conduire japonais vous sera délivré le jour même.

Pour de plus amples renseignements, veuilez contacter votre bureau local de la JAF.

Notez enfin qu’au Japon, on conduit sur la file de gauche.

 

Avoir un téléphone portable :

Nous vous conseillons fortement d’aquérir un téléphone portable au Japon. C’est indispensable au Japon pour garder le contact avec vos amis. Pour simplifier les démarches, vous pouvez simplement en louer un. Si vous préférez utiliser le vôtre, assurez-vous qu’il est bien compatible 3G ou 4G au Japon, et que les charges que votre fournisseur d’accès dans votre pays applique sont raisonnables (ce qui est loin d’être sûr …).
Si vous comptez rester au Japon au moins un an, il est vraiment préférable d’acheter un téléphone portable. N’espérez toutefois pas pouvoir utiliser le téléphone ailleurs qu’au Japon. Même chez un autre fournisseur d’accès japonais, il est probable que votre téléphone ne fonctionne pas.japanese-mobile-phones-keitai

Voici un résumé de chaque option :

Location : C’est la manière la moins onéreuse d’avoir un téléphone portable au Japon.
Vous aurez alors besoin d’une carte bancaire et d’une pièce d’identité. Les tarifs varient bien sûr d’un opérateur à l’autre. Comptez environ 4.000 yens pour la prise en main et 300 yens par jour (et environ 1.500 yens si c’est un smartphone) en plus desquels vous devrez peut-être payer pour les SMS, les MMS etc … Les appels entrants seront gratuits (dites à vos amis de vous appeler) tandis que les appels sortants couteront 50 à 100 Yens par minute.

Téléphones pré-payés : le premier prix est d’environ 2.000 Yens. Achetez des crédits dans une boutique de votre fournisseur d’accès ou dans un « combini » (« convenient store », supérette). En général, les crédits sont valables 60 jours. Le numéro est désactivé si vous ne l’avez pas utilisé pendant 3 mois à un an, selon les compagnies. Les frais des téléphones prépayés sont similaires à ceux des locations : les appels entrants sont gratuits tandis que les appels sortants coûtent entre 50 et 100 yens.

Forfaits : avec cette option, vous payez pour ce que vous utilisez, à la fin du mois. Avec ce système, vous pourrez peut-être trouver un téléphone « gratuit », à la condition que vous souscriviez à un abonnement de 2 ans, en général. Ou alors, vous pouvez acheter le téléphone et ne payez alors que l’usage mensuel que vous en aurez fait.

 

Autres questions :

 

  • Essayez de vous faire des amis japonais : grâce à vos amis japonais, non seulement vous améliorerez significativement votre niveau de japonais (ne les laissez pas toujours vous parler en français ou en anglais !) mais surtout, vous construirez des amitiés durables qui seront le lien entre vous et le Japon, une fois que vous aurez quitté ce dernier (si vous le quittez bien un jour !).
  • Ne vous isolez pas : vous vous trouvez dans un pays étragner : profitez-en au maximum. Engagez la conversation, sortez, faites vous des amis, bâtissez un réseau d’amis et de connaissances … Gardez l’esprit ouvert et faites de nombreuses découvertes, comme le Japon y est tellement propice.
  • Quitter temporairement le territoire japonais : durant votre séjour, si vous devez quitter le territoire japonais d’une manière temporaire (c’est-à-dire avec l’intention d’y retourner), vous devez préalablement faire la demande d’un permis de « ré-entrée » (« re-entry permit ») à votre bureau régional d’immigration (à moins que vous ne déteniez une carte de résidence pour un séjour à long-terme). A défaut de cela, l’entrée au Japon pourrait vous être interdite. Il ne vous resterait alors qu’à postuler pour un nouveau visa auprès de l’ambassade ou consulat japonais. Si vous faites bien la démarche avant de partir, aucun problème !
  • Prolonger votre séjour : si vous souhaitez prolonger votre séjour au Japon au-délà du délai qui vous a été accordé, veuillez contacter votre bureau régional d’immigration (« Regional Immigration Bureau »).
  • Faire venir des proches : vous pouvez faire venir vos proches, pour une durée n’excédant pas la durée de votre propre visa d’étudiant. Votre famille sera autorisée à rester au Japon sous le statut de « dépendants » (“Dependent”). Contactez-nous pour en savoir plus.

 

Bonnes études, bon séjour au Japon, et surtout n’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !

 

lead-studentlife_0