+81-(0)43-379-0245

Comment économiser sur la nourriture au Japon … tout en mangeant très bien!

La vie au Japon n’est pas aussi chère qu’on l’entend souvent dire. Il y a en effet beaucoup de moyens d’économiser. It suffit d’avoir les bonnes informations, de connaitre les bons endroits. Vous trouverez vos propres « trucs » une fois sur place.
C’est un sujet sur lequel nous reviendrons souvent sur ce blog mais avec cet article, nous allons déjà vous donner quelques idées pour limiter votre budget nourriture, tout en continuant à manger très bien.

Tout d’abord, deux conseils de bon sens …

1. Cuisinez !

Quand vous êtes dans votre pays, vous sortez manger tous les soirs ? Sûrement pas. Alors ce n’est pas parce que vous êtes au Japon et qu’il y a 200 restaurants  dans le quartier qu’il faut sortir diner chaque soir. Au Japon, vous aurez construit votre nid, votre nouveau chez-vous. Prenez le temps de cuisiner. Vous mangerez à votre goût, et cela impactera votre budget.

2. Habituez-vous à la nourriture locale !

Bien sûr une bonne baguette bien fraiche (quoiqu’on en trouve de plus en plus communément au Japon), un plateau de charcuterie ou un plateau de fromages risquent de vous manquer à un point ou un autre. Mais, il ne sera pas nécessaire de vous le rappeler : vous serez au Japon. Courir après ces denrées bien de chez vous prendrait du temps, et beaucoup d’argent. Allez au plus simple : mangez la nourriture locale. Cela vous rendra la vie beaucoup plus facile et moins chère. Et puis, vivre à l’étranger c’est aussi découvrir (et s’habituer si possible) aux plats locaux. C’est une des choses qui font le charme de la vie loin de chez soi.

Après ces conseils assez généraux, revenons au cas spécifique du Japon.

3. Evitez les « Combinis » (コンビニ) à tous prix !

Les « Combinis » ne sont que « ça » : « convenient » (« pratique », en anglais). Mais vous payez le prix fort. Certes, vous pourrez y trouver pas mal de choses, et même des plats cuisinés. Salades, pâtes, onigiri, soba, ramen, … Mais tout ça sera significativement plus cher que dans un supermarché ou une supérette. Donc même si cela vous prendra quelques minutes de plus pour vous rendre dans le supermaché du quartier, cela vaut la peine. Les combinis sont juste pour dépanner, en cas d’urgence. En allant au supermarché à la place, vous économiserez 30 ou 40%.

4. Faites votre shopping tard

Allez au supermarché tard (si vous ne cuisinez pas). Vous aurez alors moins de choix mais ce qui restera sera à prix réduit. Repérez les horaires et allez-y environ 30 minutes avant la fermeture.  A ces heures, les employés ont ajouté de petites vignettes sur les emballages indiquant les rabais. Ces produits ont une date de péremption proche. Ca tombe bien, vous comptez les manger le soir-même. Une manière de trouver des plats préparés à des prix très intéressants.

5. Les « Family restaurants » (ファミリーレストラン, appelés aussi « fami-res », ファミレス)

Toujours dans le cas où vous ne souhaiteriez pas cuisiner, considérez alors les « family restaurants ». Ce sont des « chaines » que vous trouvez partout. Jonathan’s (ジョナサン), Gusto (ガスト), Saizeriya (サイゼリヤ), Bamiyan (バーミヤン), Coco’s (ココス) pour n’en nommer que quelques-uns. Pour environ 800 yens (6.5 Euros) vous aurez un repas complet, équilibré (entrée, plat principal, dessert), ainsi que le fameux « drink bar » (ドリンクバー) qui vous permet de boire autant vous voulez pour moins de 2 Euros. Sodas, jus de fruits (ou de légumes), thé, café, … Quand vous avez le temps, pour discuter avec des amis, ou même si vous êtes seuls et que vous voulez lire ou étudier, les « Fami-res » sont un bon endroit. Et on ne vous dira pas de partir si vous y restez des heures …

Menu de Saizeriya - Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Menu de Saizeriya – Cliquez 2 fois sur l’image pour l’agrandir

6. Meilleur marché encore que les « Family Restaurants » : les chaines de « gyudon », d' »udon » …

ramen-japonCes restaurants sont encore moins chers : à partir de 350 yens (moins de 3 Euros …) vous avez un plat de gyudon, donburi, curry, udon … Les restaurants d’Udon en particulier sont à essayer. Vous choisissez la taille de votre bol qu’on vous remplit en ajoutant les topings de votre choix. Pratique, pas cher, rapide (le fast-food à la japonaise) et bon.

restaurant-chinois-au-japonEntre « Fami-res » et les chaines d’Udon (et autres), n’hésitez pas à entrer dans ces petits restaurants (souvent chinois) qu’on appellerait avec un peu de condescendance des « bouibouis » mais qui sont très bons. Pour 650 ou 750 Yens, vous aurez une grande assiette avec légumes et viande, avec en plus un bol de riz, une soupe et parfois plus encore.

7. Coupons

Si vous êtes d’humeur pour un McDonald’s ou un « fast-food » made-in-Japan (Yoshinoya, Sukiya …), vérifiez votre smarphone pour trouver des coupons. Au début, demandez de l’aide à d’autres étudiants plus chevronné. Bientôt, vous aurez vos habitudes. Inscrivez-vous aux comptes Line de ces chaines, et vous recevrez des coupons directement dans votre boite mail.

8. Tabehodai

Si vous êtes vraiment affamés, allez dans des « tabehodai » (« Tout-ce-vous-pouvez-manger »). Pour seulement 1.000 Yens (environ 8 Euros), vous mangez autant que vous voulez. Il y a beaucoup de ces restaurants au Japon, et sûrement quelques-uns près de chez vous et de votre école.

Dans les Izakayas, vous aurez en plus « nomihodai » (même chose, pour les boissons …).

9. Boulangeries

Oui, vous avez bien lu : « Boulangeries ». Il y en a toujours une pas loin. N’imaginez pas exactement une de nos boulangeries, mais cela s’en rapproche. Vous trouverez quelques bonnes choses de chez nous (avec quelques variantes) comme des croissants ou des pains au raisin parfois, et aussi des pizzas, sandwiches … Des articles mi-japonais mi-occidentaux souvent. Voire des plats tout japonais. Mais c’est bon, et c’est fait maison. Un peu plus cher, mais ça dépanne si on a une petite faim.

10. Attention avec les boissons !

Pas seulement les boissons alcoolisées. Non, les boissons en général. Un gouffre pour votre budget si vous ne faites pas attention (à part bien sûr les « drink bars » dont nous parlions plus haut). Les distributeurs de boissons sont dans toutes les rues au Japon. Et l’été c’est très tentant, ce choix de boissons fraiches (l’hiver, les boissons chaudes vous tenteront peut-être aussi). Alors attention. 3 boissons et on peut atteindre le prix d’un repas ! Alors faites comme beaucoup de japonais, achetez votre thermos. Il vous accompagnera partout, en toute saison. Préparez votre boisson le matin et voilà ! Aussi, pour la maison achetez des bouteilles de 2 litres. Et si vous aimez le thé, plutôt que d’acheter des bouteilles, achetez des sachets et remplissez vos bouteilles de 2 litres vides. Dans les restaurants, les boissons sont chères. Pas toujours obligés de faire « kanpai » avec une bière ou un verre de vin ! Le budget boisson : un moyen d’économiser plusieurs milliers de yens (entre 50 et 100 Euros) chaque mois (l’été surtout).

Voilà donc ces quelques « trucs » mais vous découvrirez sûrement d’autres manières d’économiser sur le budget nourriture quand vous serez au Japon.

distributeurs-de-boissons-au-Japon