+81-(0)43-379-0245

Réussir le JLPT N5

Comme nous avons souvent l’occasion de le dire, les écoles de japonais sont de plus en plus exigeantes en ce qui concerne le niveau de leurs nouveaux élèves. Ayant souvent les effectifs remplis à l’avance, pourquoi ne le seraient-elles pas ? Pour elles, comme d’ailleurs pour l’immigration, connaitre les bases du japonais est une preuve de la motivation des postulants. De plus, avoir acquis les rudiments de la langue vous sera très utile à votre arrivée. Au Japon, on peut s’en sortir avec notre anglais scolaire mais savoir demander votre chemin en japonais, savoir saluer, par exemple, seront bien utiles et boosteront votre confiance ! Troisième élément à considérer : arubaito. C’est facile de trouver un travail partiel au Japon mais il faut quand même pouvoir parler un minimum. Si vous vous débrouillez déjà un peu, vous pourrez commencer très vite à travailler et donc à couvrir votre loyer, vos sorties … et par la même occasion améliorer votre japonais aussi !

Alors n’attendez pas si vous ne l’avez pas encore fait : commencez à apprendre le japonais ! Pour cela, rien de tel que de vous fixer un objectif, ni trop, ni pas assez ambitieux : le JLPT (Japanese Language Proficiency Test) niveau N5.

 

Le JLPT N5 : ambitieux … mais pas trop

 
Ambitieux car c’est votre premier test de japonais et cela requiert forcément des efforts deexamen-JLPT votre part. En auto-didacte, cela prendra quelques mois pour vous préparer. Atteindre les niveaux supérieurs (JLPT N2 ou N1) prendra des années, sauf si vous venez étudier au Japon. Mais le N5 est vraiment accessible en étudiant par vous-même.

On considère qu’il faut au moins 100 heures d’études pour réussir l’examen. 100 heures d’études c’est, par exemple 4 heures par semaine sur 6 mois, 8 heures par semaine étalées sur 3 mois. Un peu intensif mais faisable. Au terme de cette période d’étude, vous aurez acquis les bases du japonais. L’étape indispensable pour la suite de vos études. Et cet accomplissement sera un facteur de motivation supplémentaire pour atteindre le niveau suivant. Alors voyons ce que vous saurez lorsque vous serez prêts à passer le JLPT N5.

 

examen-JLPT-N5

 

Le cursus pour réussir le JLPT N5

 
Notez tout d’abord que le JLPT n’évalue que la lecture et la compréhension orale.

Si vous avez commencé à étudier le japonais, vous avez probablement démarré en apprenant les hiraganas et katakanas. Et vous avez bien fait ! Il faut maitriser les deux « alphabets syllabiques » avant d’aller plus loin – cela sera payant pour la suite. En plus des kanas, vous devrez connaitre quelques dizaines de kanjis.
 
Explications :

 

Les Kanjis à connaitre

 
Il n’y a pas de liste officielle des kanjis à savoir. Mais on sait que les kanjis suivants sont à savoir :

Les nombres :

一   二 三 四 五 六 七 八 九 十 百 千 万

Les éléments naturels (indispensables pour les jours de la semaine !) :

山 川 天 日 空 月 木 水 火 魚 生 気 雨 金 …

Le temps :

今 半 週    年 時  …

Les personnes, parties du corps, animaux … :

人 女 男 父 母 子 友 目 耳 足 …

Des objets de la vie courante :

本    車    …

Les emplacements :

上 下 中 北 外 右 左 西 東 先 前 南 間 校 国 店 社 道 駅

Quelques verbes très usités :

入 出 行 来 休 飲 学 書 言 読 話 買 立 見 聞

Et aussi quelques adjectifs comme :

大 小 長 高 多 少 新 古 白   …

Etudier les kanjis n’est pas aussi difficile qu’il peut paraitre aux néophytes. Tout d’abord, les mêmes kanjis reviennent dans les livres/sites que vous utilisez pour apprendre. Donc vous finirez par les mémoriser. Ensuite, vous découvrirez vite le côté ludique des kanjis, comme des charades. Prenez l’habitude d’apprendre un (ou deux !) kanji chaque jour (en les écrivant). Cela deviendra vite une « gymnastique » dont vous ne pourrez plus vous passer !

 

La Grammaire à maitriser

 
Pour réussir le test, il faut connaitre quelques conjugaisons de verbes (forme formelle, présent, passé, négatif) et des adjectifs (passé, négatif, forme くて pour lier …), les « particules »  les plus usitées (から, まで, に, へ, ごろ, の, も, と et bien sûr を, は et が…), les compteurs principaux.

Les verbes sont en général ce qui pose le plus de problème. Mais rien d’insurmontable là non plus.

 

Le Vocabulaire

 
On estime qu’il faut que vous connaissiez environ 600 mots. Mais c’est « simple » : c’est le vocabulaire utilisé dans les livres et sites qui servent de support à vos études.

 

Au terme de votre préparation, vous connaitrez donc sur le bout des doigts les kanas, une centaine de kanjis. Vous aurez acquis les bases de la grammaire, les conjugaisons notamment. Vous serez capable de comprendre des conversations de la vie quotidienne très simples et parlées lentement. En plus de toutes les raisons citées plus haut, ce sera très gratifiant. Finalement, c’est peut-être ça qui doit vous motiver le plus ! Et c’est toujours sympa d’ajouter ça à votre CV !

Alors, faisable, non ? できますか ?

頑張って / がんばって ください !

 

Informations pratiques :

 

Le site officiel du JLPT (en anglais) : http://www.jlpt.jp/e/index.cgi

L’examen JLPT N5 est divisé en 3 sections :

. Vocabulaire (25 minutes)

. Grammaire et Kanjis (50 minutes)

. Compréhension orale (30 minute)

Coût de l’examen : 70 Euros

Il y a deux sessions d’examen du JLPT chaque année : en Juillet et en Décembre (cette année, ce sera le 4 décembre – Inscriptions du 29/08 au 05/10).

Voir ci-dessous la liste des endroits où passer le test en France et en Suisse (NB : pas de centre en Belgique).

centres-JLPT