+81-(0)43-379-0245

Les cours de japonais au Japon (deuxième partie)

plus

Deuxième semaine de Cours de Nathalie

Bonjour à tous, c’est Nathalie. Vous vous rappelez ? Je suis à Chiba pour un an pour apprendre le japonais.

Une page d’écriture d’Hiragana …

La deuxième semaine de cours vient de se terminer. Petit rappel : les cours ont lieu le matin de 9h00 à 12h30 et tous les jours j’ai des devoirs. Je dois écrire les caractères d’hiragana et de katakana et réviser le cours du matin.

C’est lundi et justement on commence à apprendre les jours de la semaine : « nichiyoobi » (dimanche) – « getsuyoobi » (lundi)…

Puis on apprend à lire l’heure : « ichi ji » (une heure) … « juu ni ji » (douze heure) – « hachi ji han desu » (il est 8 h 30).

Ichigatsu … Nigatsu …

On ajoute à partir d’aujourd’hui les particules :  « no – mo – dé – ni » dans la construction des phrases.  Là il faut bien faire attention car ces particules ont toutes leur importance sur la signification de la phrase dont voici quelques exemples : « watashi no kyokashô desu ». (c’est mon livre d’école) – « Gakkoo benkyoo o shimasu » (j’étudie à l’école). « Watashi wa gakkoo ni ikimasu » (je vais à l’école), « watashi wa 1ji ni obento o tabemasu ».

Mardi, on rajoute des mots pour construire les phrases avec « kara » et « madé ». C’est un exemple tout simple : « watashi wa ku ji kara juni ji han madé gakkoo desu » (je suis à l’école de 9h à 12h30). Après avoir appris les jours, les heures, voici les mois : « nichigatsu » (janvier) – « nigatsu » (février)…

Il faut savoir préciser les objets : « kono enpitsu wa watashi no desu » (c’est mon crayon) avec « kono, sono, ano ». Savez-vous dire cette année, l’année prochaine, l’année dernière ? « kotoshi, raïnen, kyonen ».

Mercredi, on complique un peu plus les choses avec la particule « ni » car elle a plusieurs fonctions. Je me réveille à 6h30 donne « roku ji ni okimasu ». J’apprends à situer les objets, les magasins avec les mots suivants : « Ué » (en haut) – « shita » (en bas) – « migi » (à droite) – « hidari » (à gauche) – « maé » (avant, devant) – « ushiro » (derrière).

Jeudi… Les adjectifs se rajoutent dans les phrases : « atarashi » (nouveau) – « furui » (vieux)… « takaï » (cher) – « yasui » (bon marché)… Le professeur prend le temps de voir si on a bien assimilé les précédents. On reprend les cours de lundi à mercredi et on rajoute du vocabulaire en passant …

Fin de semaine… C’est vendredi : avec notre professeur, nous révisons ce qui a été peu compris. Nous échangeons entre étudiants avec des petits jeux de rôle pour bien assimiler l’usage des phrases et du vocabulaire.

Voilà pour la deuxième semaine. Le rythme s’intensifie, réviser chaque jours est vraiment important.

Mais je veux arriver à parler le japonais. Je garde courage. ! (^_-)

 

A la semaine prochaine !